Antoine Lavoisier, chimiste et agronome du 18ème siècle, a un jour dit  « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. » 
À quoi cela vous fait-il penser dans notre contexte actuel ?

Moi ça me fait penser au…  RECYCLAGE ! C’est maintenant un principe connu et intégré par la plupart des personnes. En effet, on nous le rappelle sans cesse : « Il faut trier nos déchets afin de leur donner une nouvelle vie. » Mais, parfois, les objets faits à partir de matériaux recyclés renvoient une image négative, de qualité moyenne. C’est comme si un objet fait à partir de plastique recyclé ou de papier recyclé est déjà dévalorisé de par son procédé de fabrication. Et pourtant… C’est faux !

Un autre terme existe : L’UPCYCLING. Petite définition :

L’upcycling consiste à récupérer des objets non utilisés afin de les revaloriser et d’en faire un objet réutilisable, de qualité supérieure au matériau de base. C’est donc la création d’une nouvelle valeur pour des déchets à chaque étape du cycle de vie d’un matériau[1].

80712920_o

Source

Ce système de revalorisation des éléments par la créativité est né dans les années 90’ et a été impulsé par Reiner Pilz. Ce principe a ensuite été repris par plusieurs autres, comme William McDonough et Michael Braungart dans leur ouvrage « Cradle to Cradle: Remaking the Way We Make Things » paru en 2002.

Aujourd’hui c’est devenu un « truc branché et fashion » de redonner vie à des déchets et on voit un peu partout des créateurs donner libre cours à leur imagination, à prix très variables je dois l’admettre.

Les créateurs ont du travail, mais les équipes de recherche et développement également. Les processus de recyclage sont souvent complexes, onéreux et demandent une véritable expertise. Vous allez le découvrir au travers d’une entreprise qui a une mission très ambitieuse et hors du commun.

Connaissez-vous TerraCycle ?

C’est une société qui a été fondé par Mr Szaky, en 2001, avec pour mission principale d’ELIMINER LA NOTION DE DECHET. Impressionnant et mission impossible… Mais non, pas pour eux. Ils s’y prennent de manière très stratégique, pas à pas.

Leur fonctionnement est participatif. Ils ont des « brigades », c’est-à-dire des équipes de personnes qui vont collecter les déchets. D’ailleurs vous pouvez les rejoindre ICI afin de participer à cette action près de chez vous. Ils font également des partenariats avec des grandes entreprises afin de récupérer les emballages (capsules, sachets, briques…) et de les transformer.

Ce sont ensuite  les équipes de Recherche & Développement et de Design qui interviennent dans le but de trouver des solutions de recyclage pour tous les déchets collectés ; de nouveaux et beaux objets conçus par le bureau d’étude sont ainsi fabriqués à partir de ces matériaux.

Voici quelques photos de leurs chefs d’œuvre :

 arrosoir14112

Un joli arrosoir fait à partir de capsules ! Source

hearts_TerraCycle-Arrow-Image2Une diversité de produits faits à partir d’emballages !Source

Et… le must du must, une fois les produits de TerraCycle usagés, les déchets suivent le même processus. Pas de gaspillage ! On en arriverait même à oublier la notion de déchet, n’est-ce pas ? Si vous souhaitez voir d’autres photos de magnifiques objets upcyclés, tapez « Upcycling » dans Google Image et vos yeux s’ouvriront tout grand en découvrant les merveilles de plusieurs créateurs.

Je me pose tout de même une question :  les matériaux ne se détériorent-ils pas et ne perdent-ils pas en résistance à force de transformations ? Peut-être le savez-vous ? N’hésitez pas à intervenir et laisser un commentaire.

En attendant vos réactions, n’oubliez pas de trier vos déchets et de leur donner ainsi une seconde vie ! J’espère vous avoir montré que recycler ne rime pas avec mauvaise qualité mais rime avec responsabilité et créativité.

Amélie.

[1] http://www.consoglobe.com/upcycling-rien-ne-se-perd-tout-se-transforme-cg

Publicités